Cerlico 2015

Linéarité et interprétation 2

Approximation, modulation, ajustement

La linéarité de la chaine parlée est en permanence mise à mal : la langue orale se cherche, cherche ses mots et la manière de les dire. En partenariat avec l'équipe d'accueil LIDILE (EA 3874), le 29ème colloque international du CerLiCO interrogera les notions d'approximation, de modulation et d'ajustement, prioritairement dans la langue orale et dans les représentations qu'en donnent à entendre les écrits littéraires (ou autres).

Le CerLiCO invite les communicants à proposer des études autour des trois axes suivants : « Études linguistiques », « Traduction », « Didactique des langues ».

 

 

Axes de recherche

1. Études linguistiques

Les communications pourront s'attacher à délimiter les formes (prosodiques, morphologiques, syntaxiques) qui disent une approximation et leur inscription dans le discours. D'une part, on observera l'approximation comme une des contraintes de la linéarité du discours oral qui dit et re-dit, qui module, qui ajuste et s'ajuste au fur et à mesure qu'il se construit. D'autre part, des études pourront être menées autour des visées argumentatives ou pragmatiques engendrées par l'exploitation des diverses possibilités offertes par la langue pour signifier de l'approximation.

2. Traduction

Le colloque sollicite également des recherches en traduction et notamment en traduction spécialisée. À ce titre, les études interrogeront les effets d'acceptabilité que la notion d'approximation engendre tant dans la langue source que dans la langue cible. On se demandera quel degré d'approximation est admissible en fonction du type de traduction (traduction banalisée ou absolue), de texte et/ou de lecteur cible. Les communications pourront aborder les notions de la modulation et de l'ajustement dans le domaine par exemple de la révision, aussi bien à partir de traductions humaines qu'automatiques. Le thème général du colloque appelle encore à questionner le travail de l'interprète et à analyser en quoi il se distingue de celui du traducteur : quels aménagements du discours l'interprétation permet-elle par rapport à la traduction écrite ?

3. Didactique des langues

Enfin, le colloque envisagera des études didactiques. Tant en compréhension qu'en production écrite ou orale, les modes d'expression de l'approximation représentent un point de difficulté majeur pour l'apprenant d'une langue étrangère (même au niveau très avancé) et la question de son enseignement/apprentissage un véritable défi pour la didactique des langues. Les études présenteront les différentes problématiques didactiques liées aux procédés de modulation et d'ajustement à l'oral.

e
Personnes connectées : 1